L'âge de la retraite selon la patronne des patrons Laurence PARISOT

Lorsque la patronne des patrons en est venue à traduire le discours très « social » de Nicolas Sarkozy lors de la conférence annuelle de l’Organisation internationale du travail : « Je crois que ce qu’a voulu dire le président de la République — et moi je partage tout à fait ce point de vue —  c’est qu’il doit y avoir une forme de révolution, partout, pour faire en sorte que les normes soient de plus en plus définies à l’échelle internationale. » Surtout les normes du « capitalisme financier »? lui demande alors Jean-Pierre Elkabbach. « Non, les normes de tout ». Alors, les normes sociales aussi ? « Je suis persuadé que de plus en plus de pays européens vont essayer que la dimension sociale, plus la dimension écologique, soient comprises dans toutes les réflexions du commerce international (…). Pour les pays en voie de développement, pour les pays même les plus avancés parmi les pays en voie de développement, c’est difficile à admettre aujourd’hui donc le challenge, c’est surtout vis-à-vis de pays comme la Chine, l’Inde, le Brésil. »

Épatant : avec Laurence, la révolution est définitivement en marche. Enfin, c’est surtout dans la médecine que la révolution est en marche. Car lorsqu’elle parle de la retraite que le Medef voudrait voir fixée à 63 ans à partir de 2012, elle se montre d’un optimisme rare sur l’espérance de vie des Français : « N’oublions pas qu’aujourd’hui, explique-t-elle, quand on prend sa retraite, c’est une retraite pour vingt-cinq ans voire trente ans. Quand on prenait sa retraite dans les années 1960 ou 1970, c’était une retraite pour dix ans. » Les Français seront heureux d’apprendre qu’ils vivent en moyenne, d’après Laurence Parisot, près de 90 ans. D’ailleurs, l’Insee, qui estime l'espérance de vie dans l'Hexagone à environ 81 ans en moyenne, sera heureux de l’apprendre et sera gentil de revoir sa copie...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :