Tous contre le vieillissement capillaire!

Publié le par yakapa


Passés 50 ans, les cheveux vieillissent. Un bon entretien peut changer la donne.

Avec l’âge, les dérèglements hormonaux rendent votre cuir chevelu plus sec. Il est moins protégé et la fibre, plus vulnérable, est moins bien lubrifiée. Difficile à vivre: vos cheveux sont plus secs, moins doux et moins brillants. 

La micro-circulation irriguant le bulbe pileux est également perturbée ce qui entraîne un affinement de vos cheveux et une perte de leur densité.

Vous trouvez souvent vos cheveux fragilisés. C’est le phénomène de fibro-porosité: l’altération du ciment intercellulaire rend le cheveu mature plus fragile. Il est vulnérable aux rayonnements UV et aux agressions extérieures.

Modification de la nature des cheveux avec l’âge

cheveux-longs-blanc
Si notre peau se ride avec l'âge, elle n'est pas la seule à subir le passage des années : les cheveux vieillissent eux aussi. Ils deviennent plus cassants, plus fragiles et ternes. Pour vous aider à prévenir les effets du vieillissement sur votre chevelure et pour avoir de beaux cheveux, parcourez notre article.

 

Des cheveux blancs avec le temps, mais ce n’est pas le seul signe de vieillissement. En dehors du blanchiment, les cheveux changent de nature et on n’a pas les mêmes cheveux à 60 ans qu’à 20…
Les cheveux perdent en effet de leur élasticité, ils sont plus fins donc plus fragiles et les soins qui doivent leurs être apportés changent eux aussi.

L’effet des hormones sur les cheveux

Après 40 ans, soit bien avant l’apparition de la ménopause, le corps produit moins d’estrogènes, les hormones qui ont un effet positif sur le cycle vital des cheveux. Plus précisément c’est la phase anagène qui augmente, celle pendant laquelle les cheveux poussent. Ce qui signifie que la chute physiologique des cheveux n’est pas compensée par la pousse de suffisamment de nouveaux cheveux, la chevelure devenant ainsi moins dense.
On est par ailleurs également confronté à une baisse des estrogènes favorisant ainsi la fragilité des cheveux et leur chute.
Des compléments alimentaires contenant de la cystéine et tyrosine, des substances qui limitent l’action de l’enzyme ennemi, et renforcent la fibre des cheveux, peuvent permettre de rétablir un bon équilibre.
Toutefois, si la chute des cheveux est telle que des zones complètes sont à découvert, il convient de s’adresser à un dermatologue pour des soins spécifiques.
hommes_chute_cheveux.jpg

Les cheveux deviennent poreux

Le problème est identique à celui de la peau : avec l’âge, les substances qui servent à sceller les cellules épidermiques entre elles diminuent et les pores sont plus évidentes. Pour les cheveux en revanche, la kératine et le collagène diminuent.
Les cheveux sont ainsi moins protégés des agressions des agents extérieurs et des rayons ultraviolets.
Pour protéger vos cheveux, utilisez un shampoing adapté et enrichi par des filtres Uv. Vous pouvez également, une fois par semaine, appliquer un masque nourrissant.
Les cheveux seront ainsi plus résistants aux agressions multiples (soleil, vent, pollution…).

Les cheveux sont ternes

En effet, avec l’âge les cheveux sont moins lumineux et brillants, ils deviennent rapidement ternes.
La gaine qui entoure les cheveux est constituée de multiples petites écailles superposées. Lorsque l’eau à l’intérieur de la fibre capillaire n’est pas suffisante, ces écailles se soulèvent et reflètent moins la lumière, ou de manière irrégulière.
Il convient, pour avoir une chevelure plus lumineuse, de choisir des produits à base de vitamines, de pantène et aminoacides. Ceux-ci renforcent les fibres. Les produits à base de silicones permettent également de rendre le cheveu plus soyeux et brillant mais n’agissent qu’en surface (et non pas dans la fibre) créant ainsi une couche autour du cheveux qui vient freiner la pénétration des produits colorants et peu, sur le long terme, rendre le cheveu encore plus terne.

Avec l’âge, les cheveux se salissent plus vite

Devenus poreux, les cheveux s’alourdissent rapidement sous le coup de la pollution, des agressions climatiques et du sébum.
Il convient alors d’utiliser un shampoing doux pour cheveux délicats et contenant peu de produits tensioactifs (ces agents qui produisent la mousse).
Les cheveux peuvent être lavés au quotidien en utilisant un shampoing doux et surtout en évitant la chaleur du sèche-cheveux qui est agressive et stimule les glandes dans leur production de sébum.
Dans la mesure du possible, limitez le shampoing à deux fois par semaine.

Les cheveux deviennent plus fragiles

Les cheveux se cassent parce qu’ils contiennent peu d’eau.
La déshydratation du cheveu le fragilise.
Il faut alors utiliser un shampoing à base de vitamines B5 qui va stimuler la micro-circulation, l’oxygénation du cheveu et le nourrir.
Une fois par semaine, massez vos cheveux à sec avec de l’huile d’olive. Ce geste les rendra plus souples et les nourrira.

Des cheveux électriques

Il est normal que passés 50 ans, les cheveux deviennent plus rebelles. En effet, leur nature chimique change et les cheveux deviennent plus électriques et indisciplinés.
Pour limiter ces désagréments, veillez à les sécher le plus possible à l’air libre ou à défaut à utiliser l’air tiède de votre sèche-cheveux.
Des sprays permettent par ailleurs de limiter l’effet « électricité statique » des cheveux.
Vous pouvez également appliquer un masque au collagène.

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article