Les seniores:

Publié le par yakapa

"La fiancée du danger" . C'est le surnom de cette pionnière de l’aviation en France et l'une des meilleures alpinistes du début du siècle.

Retour sur le parcours d'une femme pas comme les autres.



Marie Marvingt est née à Aurillac dans le Cantal en 1875 et est morte à Nancy le 14 décembre 1963. Elle est licenciée en lettres et parlant sept langues – dont l'esperanto –, elle était titulaire de trente décorations.

C'est une grande sportive dont la devise – « Je décide de faire mieux encore et toujours » – lui a permis d’être détentrice de dix-sept records mondiaux et elle est la femme la plus décorée. Elle est parmi les premières femmes titulaires du permis de conduire, qu'elle obtient dès 1899. Elle passe également quatre brevets de pilote (avion, ballon, hydravion, hélicoptère) et pilote également des dirigeables.

En 1908, elle a posé sa candidature pour participer au Tour de France cycliste. Les organisateurs ayant refusé, elle fait le même parcours que les hommes, en prenant le départ plus tard qu'eux. Elle invente l’aviation sanitaire en 1910.

 

A l'âge de quatre-vingt-cinq ans, elle pilote le premier hélicoptère à réaction français.

 

« La reine de l’air », « Marie casse-cou », « l'infatigable globe-trotteuse », « l’éternelle curieuse », « la femme la plus extraordinaire du siècle », « la femme la plus extraordinaire depuis Jeanne d'Arc », « la femme la plus décorée au monde » : elle reste un modèle de dynamisme et de foi en l’être humain. Elle pratique de nombreux sports à une époque où l'image de la femme française était tout simplement celle d'une bonne maîtresse de maison. Elle pratique la natation, le cyclisme, l’alpinisme, l’aéronautique, l’aviation, l’équitation, la gymnastique, l’athlétisme, les jeux d’adresse. Dans tous les sports elle brille et au premier rang. Elle aime le risque, la lutte et l’effort.


À Nancy et dans sa banlieue, plusieurs bâtiments publics portent son nom, notamment une école primaire à Vézelise, une école maternelle à Saint-Nicolas-de-Port, un gymnase et un lycée. À Aurillac, une rue, un gymnase et un aéro-club portent son nom. Une rue porte son nom à Reims.

 

En 2004, la Poste française a édité un timbre postal en hommage à Marie Marvingt.

 

Trailer d'un documentaire consacré à Marie Marvingt

 




 

Publié dans Les "seniores"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article