Auto entrepreneur et senior?

Publié le par yakapa



 

Auto Entrepreneur : Un autre travail, après une première vie active … cela est désormais possible avec la Loi de Modernisation de l’Economie. Ce livre de loi a pour but de rénover certaines lourdeurs administratives (et ficales) qui pouvaient constituer des freins à la création d’entreprise, dans l’économie Française telle qu’elle était avant le 1er Janvier 2009.

En effet, le Chapitre 1 du Livre I de la Loi de Modernisation de l’Economie, introduit les grands chantiers législatifs par une loi destinée à favoriser, simplifier, qui incite à la création d’Entreprise Individuelle. Ce nouveau statut celui d’Auto Entrepreneur.


Cette Loi peut être qualifiable d’accueillante de par son ouverture au plus grand nombre. Le statut d’Auto Entrepreneur étant effectivement le plus souvent compatible avec les "cas individuels" les plus généraux. En effet, être Auto Entrepreneur est à la fois compatible avec le statut de salarié (dans le respect de certaines conditions évidentes), mais aussi tout à fait adapté aux créateurs d’entreprise qui n’ont pas – ou peu – d’expérience professionnelle. Les retraités qui cherchent un moyen de faire fructifier leurs talents, connaissances, expériences … peuvent désormais trouver dans le statut d’Auto Entrepreneur les réponses aux besoins qu’ils exprimmaient depuis longtemps.

Déjà un fait de société aux USA depuis un bonne vingtaine d’années, les Seniors ont une nouvelle vie professionnelle qui commence avec la retraite, et même parfois un peu avant. De nombreux facteurs sont favorables au développement de ce phénomène auprès des Seniors Français, notamment avec l’accroissement de l’espérance de vie, (même si la tendance semble démontrer que l’age du départ à la retraite s’accroît aussi. Et puis il y a aussi mais certaines professions qui exigent aussi un départ de la retraite dans la force de l’age (Militaires, métiers dangereux, ou pénibles …). Dans ce cas, l’exercice d’une nouvelle profession une fois la retraite arrivée est souvent une nécessité financière, mais presque toujours un moyen de s’épanouir dans une nouvelle activité.

Bref, favorable à tous, mais offrant des solutions attendues depuis bien longtemps par les Seniors recherchant un moyen simple d’exercer une activité professionnelle « à son compte ».

Vous possédez un « savoir faire » rare, des connaissances particulières ou vous souhaitez tout simplement dispenser des séances de soutien scolaire, ou proposer vos services de jardinage, bricolage, réparation … Vous avez une idée innovante, un produit que vous voulez commercialiser depuis un certain temps, un talent particulier ?

Avec le statut d’Auto Entrepreneur vous pouvez exercer une activité de biens comme de services, exercer depuis votre domicile (dans certaines conditions), et déclarer à taux fixe vos revenus / Chiffre d’Affaires qui devra cependant ne pas dépasser les 32 000 € pour les services et 80 000 € pour les biens. Pas d’encaissement ni de décaissement de TVA.
Les taux d’imposition sont de 12% sur le Chiffre d’Affaires des activités de vente de marchandises et de 21,3% sur le Chiffre d’Affaires provenant des activités de services. Les procédures d’inscription sont simples, rapides et accessibles en ligne, et sans obligation d’enregistrement au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Pour ce qui est de la responsabilité, la possibilité de rendre insaisissable sa résidence principale (dissociée de l’activité professionnelle de l’Auto Entrepreneur) est offerte.

Trois mois à peine après son entrée en vigueur au 1er janvier 2009, la nouvelle loi sur le statut d’Auto Entrepreneur a déjà su séduire 100 000 nouveaux chefs d’entreprise !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article